Les obstacles à l'entrée dans l'industrie de la bijouterie de détail

L’industrie de la bijouterie propose aux consommateurs des accessoires de mode fabriqués avec les métaux précieux, pierres et gemmes les plus rares au monde. Cette industrie séculaire a saturé la quasi-totalité du monde civilisé, y compris les États-Unis, et un nombre relativement restreint d'acteurs connus et profondément enracinés dominent le secteur. Les nouveaux détaillants qui tentent de pénétrer le marché sont confrontés à des obstacles importants, mais ils peuvent être surmontés grâce à une planification stratégique judicieuse, à des fonds de départ suffisants et à une compréhension réaliste des défis à relever.

Comprendre les obstacles à l'entrée

La compétitivité en tant que secteur d'activité dans n'importe quel secteur offre des perspectives concurrentielles et seules les entreprises les plus solides peuvent survivre à des pressions concurrentielles à long terme. En outre, les entrepreneurs et les entreprises doivent payer un prix et surmonter des obstacles distincts pour entrer dans n'importe quel secteur en tant que nouvel acteur. Ces obstacles sont collectivement désignés sous le nom de barrières à l'entrée - ce qui empêche l'accès au marché. Les obstacles courants à l’entrée comprennent les coûts de démarrage, les licences et certifications spécialisées, les problèmes de distribution et l’équité de marque des acteurs existants sur le marché. Chaque industrie présente un ensemble différent d'obstacles à l'entrée et l'industrie des bijoux ne fait pas exception.

Coûts d'inventaire et sourcing

Le coût des stocks est un obstacle important à l’entrée des nouveaux détaillants dans l’industrie de la bijouterie. Selon la taille prévue d'un magasin, le simple stockage des tablettes pour la journée d'ouverture peut coûter des millions de dollars. En outre, les détaillants américains doivent souvent recourir à des sources étrangères pour leurs stocks de diamants et autres pierres précieuses, et il peut être difficile de nouer des relations commerciales avec des fournisseurs opérant dans le cadre de contrats à volume élevé conclus avec des détaillants existants. Un détaillant de bijoux pourrait contourner cet obstacle en s'approvisionnant auprès de tiers distributeurs nationaux, mais au détriment d'une rentabilité réduite en raison de la hausse des coûts des stocks.

Surmonter les marques enracinées

L'achat de bijoux peut être une expérience émotionnelle et les marques existantes du secteur ont appris à créer des liens profonds et durables avec des clients fidèles en tirant parti de ces expériences émotionnelles pour créer des liens forts. Cet aspect unique de la fidélisation de la clientèle dans le secteur peut rendre la concurrence particulièrement difficile pour les nouveaux détaillants. Les détaillants de bijoux rivalisent presque exclusivement sur la qualité, créant un cadre pour la psychologie du consommateur dans lequel il peut être difficile d'entrer. Les détaillants existants s’efforcent de définir leur marque comme étant la meilleure ou la seule option pour acheter des cadeaux, en utilisant à nouveau des appels émotionnels, ce qui peut donner aux nouveaux venus sur le marché une image de qualité inférieure par défaut en raison de la moins grande notoriété de leur marque.

Investissement dans les installations et risque de perte

Les détaillants de bijoux sont soumis aux mêmes exigences en matière d’infrastructure que les autres détaillants, notamment en ce qui concerne les étagères, les vitrines, le stockage dans les entrepôts et les systèmes de points de vente. Cependant, les détaillants de bijoux ont besoin de systèmes de sécurité avancés pour protéger leurs stocks de grande valeur. Le montant de sécurité requis pour une bijouterie de détail peut engendrer les dépenses d’infrastructure les plus importantes, une fois que le coût des caméras, des coffres-forts et de la surveillance électronique des portes et des fenêtres est pris en compte. Même avec une sécurité avancée, le risque de perte lié au vol peut être un facteur de dissuasion important pour pénétrer dans l'industrie. Les détaillants de bijoux devraient toujours souscrire des polices d’assurance adéquates pour couvrir les pertes importantes, mais leur coût peut constituer un autre obstacle à l’entrée.