Tableau de bord équilibré des RH

Robert Kaplan et David Norton ont présenté pour la première fois l’approche des tableaux de bord équilibrés en 1992. Cette stratégie de gestion générale qui divise les objectifs d’une organisation en indicateurs quantifiables peut être appliquée aux ressources humaines afin de s’attaquer aux activités et indicateurs affectant la répartition des effectifs Ressources. L'approche BSC est représentée par quatre quadrants, chacun représentant une approche différente de la stratégie.

La perspective financière

Les perspectives financières constituent le fondement de l'approche BSC. Dans ce quadrant, le responsable des ressources humaines demande "Quelle est la performance de l'équipe de l'organisation par rapport aux actionnaires?" L’approche consiste à mettre l’accent sur la performance financière de la société, essentielle à sa survie à long terme. Sans un personnel dévoué et motivé, le succès financier est impossible à atteindre. Par conséquent, la collecte de données financières précises relatives aux ressources humaines est importante pour la stratégie globale de l'entreprise. Mais surtout, les données financières sont historiques. Il indique au responsable des ressources humaines ce qui est arrivé au personnel dans le passé, mais cela n’indique pas nécessairement ce qui se passe actuellement. Les trois autres quadrants aident à combler cette lacune.

La perspective du client

La perspective du client consiste à considérer les effets des politiques de ressources humaines sur les consommateurs. La responsable des ressources humaines se demande: "Comment le personnel de l'organisation considère-t-il les clients?" Les clients attachent de la valeur à un environnement commercial convivial et communicatif. Il est donc essentiel de garder le personnel positif et sociable pour mesurer le succès financier. Les clients satisfaits reviennent sans cesse et les ressources humaines peuvent avoir un impact considérable sur ce chiffre d'affaires.

La perspective du processus métier

La perspective des processus métiers cherche à répondre à deux questions: "Quelle est l'efficacité de l'organisation au niveau de ses opérations internes?" et "Où l'organisation doit-elle exceller pour rester rentable?" Ici, le responsable des ressources humaines adopte une perspective interne et cherche à évaluer les performances du personnel par rapport aux objectifs définis par l'entreprise. Plusieurs indicateurs peuvent être mesurés, notamment la qualité des produits et services, le temps nécessaire pour répondre aux demandes des clients et la gestion des stocks.

La perspective d'apprentissage et de croissance

Le dernier quadrant de l'approche des tableaux de bord équilibrés est la perspective d'apprentissage et de croissance. Pour de nombreuses entreprises, cela peut constituer la partie la plus importante du tableau de bord. Il pose la question "Que peut faire l’organisation pour s’améliorer?" Au lieu de se concentrer sur les performances passées et les tendances actuelles, la perspective d’apprentissage et de croissance met l’accent sur le développement des employés de l’entreprise. L'idée est de créer une atmosphère ouverte centrée sur l'équipe où les employés se sentent libres de soulever des problèmes et des solutions.

Équilibrer le tableau de bord

La méthode de la carte de pointage équilibrée prend les données et les informations recueillies dans les quatre quadrants et combine ces informations dans un plan d’action cohérent. Du point de vue des ressources humaines, cela signifie qu’il faut choisir de nouveaux processus pour le développement du personnel, les ajustements de la masse salariale, l’augmentation des avantages sociaux, la rémunération des employés et les programmes de motivation.